Après son coup de gueule lors du lancement du dialogue inclusif inter-malien à Alger : Mahamadou Djéri Maïga débarqué de son poste de Chef de délégation Mnla-Hcua-Maa Il est remplacé par Alghabass Ag Intalla, secrétaire général du Hcua

Lors du lancement du dialogue inclusif inter-maliens, le mercredi 16 juillet 2014, la coalition Mnla-Hcua-Maa a longuement trainé dans les coulisses avant de gagner la salle au moment où les représentants de la communauté internationale, les représentants des autorités algériennes et la délégation malienne au grand complet étaient déjà sur place.

Prenant la parole le premier, le président de la Coordination des Mouvements de l’Azawad, Mahamadou Djéri Maïga (vice-président du Mnla), avait expliqué le retard de sa coordination par le fait qu’elle ne souhaitait pas faire une déclaration dans la salle.

Pour la simple raison qu’elle n’aurait pas été associée aux préparatifs de cette rencontre. Mahamadou Djéri Maïga avait prononcé un discours véhément qui avait surpris l’assistance dans lequel il avait annoncé le refus de la coalition qu’il dirige de s’asseoir à la même table que les autres groupes invités au dialogue.

L’allusion est faite bien entendu au Cpa, au Maa et au Cm-Fpr. La raison ? Pour lui, ils sont proches de Bamako et n’ont pas la légitimité dans la mesure où ils n’ont pas pris les armes contre Bamako.

Bref à ses yeux, ils ne peuvent pas être considérés comme des belligérants. Le vice-président du Mnla avait estimé également que les négociations allaient trop vite.

Mahamadou Djeri Maïga avait dit qu’ils n’ont pas été associés à l’élaboration de la feuille de route du gouvernement malien qui est sensée être le document de base pour les toutes parties.

“Ce qui exige que nous soyons là, [c’est] un premier contact avec le gouvernement du Mali afin de pouvoir [établir] une feuille de route dans laquelle nous allons discuter le quand, le comment, le où des négociations …. Mais nous ne sommes pas prêts, […] et nullement on nous a demandé de fournir une liste de notre délégation de négociations”, avait déclaré Mahamadou Djéri Maïga.

Ce coup de gueule de Mahamadou Djéri Maïga avait fait peser planer de lourdes incertitudes sur le processus de paix, ce jour-là à Alger. Pis, il a conduit la coalition Mnla-Hcua-Maa à procéder à un changement qui a été très remarqué le samedi matin à la reprise des débats.

En effet, les propos tenus par Mahamadou Djéri Maïga ont été mal appréciés par les membres de sa propre délégation. Selon une source proche de la coalition Mnla-Hcua-Maa, les groupes armés ont jugé que Mahamadou Djéri Maïga a commis un “dérapage”, étant donné que tous les détails liés au déroulement de la rencontre (protocole, identité des présents, temps de prise de parole, disposition des chaises, etc.) ont fait l’objet d’un accord préalable. Alors pourquoi Mahamadou Djéri Maïga a choisi de dire tout le contraire dans sa sortie intempestive, lors de la cérémonie de lancement? Il est seul donc à pouvoir répondre à cette question.

En attendant, ses camarades ont préféré le mettre sur la touche, en le démettant de son poste de chef de délégation de la coalition Mnla-Hcua-Maa. Il est remplacé par Alghabass ag Intalla, secrétaire général du Hcua.

Moussa TOURÉ

Top