Obsèques de Mandé Sidibé : Un cadre de rapprochement de plusieurs sensibilités.

mand___680084502

mand___680084502Arraché à l’affection du peuple malien et de ses proches collaborateurs de plusieurs autres pays, c’est le vendredi dernier dans la deuxième moitie de la journée que se sont déroulés les obsèques de Mandé Sidibé. La cérémonie était sans doute l’une des plus grandes, en termes d’affluence du monde venu de divers horizons pour rendre un dernier hommage mérité à un homme qui a eu une carrière professionnelle et politique très riche.

 

 

Avant d’être premier ministre Mandé Sidibé a gravi plusieurs échelons et s’est révélé un homme rompu à la tache partout où il est passé. Celui qu’on a accompagné vendredi dernier à sa dernière  avait su entretenir des relations sociales fondées sur l’entente, le respect mutuel et la collaboration franche. C’est ce qui explique la présence à cette cérémonie d’hommes de plusieurs sensibilités politiques et sociales. Tous étaient partis lui témoigner leur reconnaissance de ses vertus et de son engagement en faveur de la consolidation de la démocratie au Mali et son développement socio économique.

Vouloir énumérer ceux qui ont pris part à cette cérémonie funèbre, on oubliera infailliblement certains dont la présence n’était pas moins remarquable, significative. Qu’à cela ne tienne, l’attention était  surtout focalisée sur la présence côte à côte du président de la République Amadou Toumani Touré et de son prédécesseur Alpha Oumar Konaré que beaucoup n’avaient pas vu depuis des années. En plus de ceux-ci, il y avait la présence remarquée de représentants de la société civile et de la classe politique malienne, mais aussi des directeurs de toutes les filiales de ECOBANK, institution financière dont il était le PCA.
En cette douloureuse circonstance, l’oraison funèbre a été lue par l’ancien premier ministre du président Alpha Oumar Konaré, Abdoulaye Sékou Sow. Dans son intervention, il a parlé de la tristesse de la journée, de la dialectique de la vie et de la mort, avant de s’appesantir sur les vertus de l’illustre disparu. Dans toutes les interventions, l’accent a été mis sur le fait qu’il n’appartenait plus au seul Mali. Mandé Sidibé a été particulièrement bien apprécié par ceux qui ont suivi son parcours on qui ont eu l’honneur de travailler avec lui.

Ces funérailles ont été l’occasion de confirmer qu’au-delà des contingences politiques, le social, la reconnaissance des vertus et la passion pour le service du développement du pays pour l’épanouissement collectif sont des facteurs de rapprochement. Le parcours élogieux de l’homme, lorsqu’on se réfère aux propos tenus à son endroit, a une valeur pédagogique pour la postérité. Mandé Sidibé a reçu les honneurs de la nation. Dors en paix Mandé Sidibé, tes enseignements resteront longtemps gravés dans  la mémoire collective.
La rédaction

Funérailles de Mandé Sidibé :
« Un homme entier, disponible, courtois s’en est allé »
Mandé Sidibé, ancien premier Ministre  est décédé, le mardi 25 Août 2009,à Paris, France suite à une courte maladie. Avant de le conduire à sa dernière demeure, la nation malienne lui a rendu un vibrant hommage, le vendredi 28 Août 2009 pour le service rendu à la nation. C’était sur l’ancien terrain de football de l’AS Réal au Badialan I, sous la haute présidence de SEM Amadou Toumani Touré, président de la République, chef de l’Etat. Il avait à ses côtés l’ancien président Alpha Oumar Konaré, les anciens premiers Ministres, le Premier Ministre Modibo Sidibé frère cadet du défunt, les membres du gouvernement de la république du Mali, les ambassadeurs, les chefs d’institutions civiles et militaires et les collaborateurs.

Il y avait du monde, les places assises ont manqué. Des centaines de parents et amis étaient obligés de s’arrêter pour suivre la cérémonie  funèbre. Tout ce beau monde a tenu à témoigner sa consternation à l’occasion du décès de l’illustre personnalité  et l’accompagner en sa dernière demeure, au cimetière d’Hamdallaye en commune IV.
Mandé Sidibé a eu droit a des honneurs militaires. Un détachement des forces armées était là pour la circonstance. Le corps couvert du drapeau national a été transporté par des soldats et déposé devant les plus hautes autorités du Mali. Le chef de  l’Etat SEM ATT et l’ancien président Alpha Oumar Konaré dont il fut le premier ministre se sont inclinés sur le corps du défunt. La fanfare nationale dans des airs funèbres a créé plus d’émotion au sein du public. En ce mois bénit du Ramadan, nombreux ont versé des larmes. Le cortège long, c’est ébranlé vers le cimetière de Hamdallaye.
Deux interventions ont marqués cette cérémonie :

L’adieu du groupe ECOBANK à son PCA
Selon Gervais K Djonda, président d’honneur de l’Ecobank « plus que le Mali, c’est l’Afrique qui a perdu un de ses dignes fils. Mandé Sidibé appartient au Mali mais n’appartenait plus seulement au Mali parce qu’il vivait sa passion pour l’Afrique. Son engagement auprès du groupe ECOBANK et pour tous les projets ayant un caractère panafricain, son soutien pour l’ensemble de la jeunesse Africaine ont démontré à plus d’un titre son attachement pour notre continent. Son parcours professionnel exceptionnel a été constitué d’étapes, ou il a su militer  pour l’Afrique en général et l’Afrique de hautes l’Ouest en particulier, c’est le  cas lorsqu’il occupait de hautes fonctions au département Afrique du FMI ou la BCEAO ».  Poursuivant avec son intervention le porte parole du groupe ECOBANK dira « En ce qui nous concerne Mandé Sidibé a été un grand frère pour certains un père pour d’autres qui a su guider avec beaucoup d’abnégation, d’intelligence, de  rigueur et de détermination les projets ECOBANK. Il a été l’Ambassadeur infatigable du groupe ECOBANK  pendant plusieurs années. D’abord comme administrateur du groupe ensuite en sa qualité du Président du conseil d’administration du groupe » .

LE Mali et l’Afrique toute entière dans le deuil 
Maître Abdoulaye Sékou Sow, ancien premier ministre, du président Alpha Oumar Konaré porte parole du gouvernement a mis l’accent sur les qualités du défunt, un homme caractérisé par l’exemplarité de sa vie. « Une vie pétrie d’éducation, de droiture d’honnêteté, du sens de la dignité et de l’honneur, auxquelles s’ajoute des compétences indéniables, toutes choses qui constituent les repères fondamentaux de notre société. Face à l’évidence redoutable, parler de ce grand homme en ce moment de forte émotion n’est pas un exercice aisé. C’est encore plus difficile de parler d’un homme discret humble méthodique, travailleur comme mandé. Il était par ailleurs affable quand il était dans un  environnement familier. Le rappel à Dieu de Mandé Sidibé a plongé le Mali et l’Afrique toute entière dans le deuil. Le message de  condoléances du président de la république résume bien la vie de Mandé qui est resté un homme entier, disponible, courtois mieux et aussi dans le message  de condoléances du président de la république, le premier Ministre Mandé Sidibé nous laisse le souvenir d’un grand commis de l’Etat, qui a su allier compétence et  modestie, autant de qualité qui lui valait notre respect. Son parcours et les valeurs morales qui étaient les siennes doivent inspirer la jeunesse de notre pays ». A précisé le porte parole du gouvernement Maître Abdoulaye Sékou Sow, ancien premier ministre.

Après l’oraison funèbre Mandé Sidibé a été élevé par le président de la république au rand de  la dignité de grand officier de l’ordre  du Mali.
Enfin il a été accompagné à sa dernière demeure par ses frères, parents, amis et collaborateurs tous émus au cimetière d’Hamdallaye. Dors en paix Mandé Sidibé que Dieu t’accorde  son pardon (Amen). Le Mali ne t’oubliera pas.
Simbo KEITA
(Stagiaire)

Top