VOL DE LA SOMME DE 400 MILLE EUROS, Iba Koïta, alias ila arrêté !

p

pIl a fallu une année de patience à notre compatriote Ousmane Yara homme d’affaires malien installé en Guinée, pour parvenir à mettre la main sur son voleur , Iba Koïta dit Ila, commerçant domicilié à Kalaban Coura qui connaît bel et bien celui qu’il a dévalisé sans état d’âme la nuit du vendredi au samedi 21 avril 2007 à l’hotel de l’Amitié de Bamako.

 

 

Celui-là même que le voleur qualifie de frère à cause de sa générosité a fait montre de beaucoup de patience. L’affaire de vol de 400 mille euros en coupures de 500 euros : l’équivalent de 265 millions en CFA remonte au mois d’avril 2007. Ila a été aperçu en compagnie de son logeur de la Guinée qui avait pris une chambre dans un hôtel à Magnambougou en commune VI. Et c’est sur sa demande que Ousmane YARA a déménagé à l’Hôtel de l’Amitié avec son épouse et ses bagages. Selon le malfrat, au moment où il montait dans sa chambre, il a constaté que l’homme d’affaire ouvrait deux valises contenant des liasses de billets d’argent en francs CFA et une troisième valise remplie de liasses en euro et dollar. Il reconnaît être resté causer dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 avril 2007 jusqu’au environs de 5 heures du matin.

Ousmane YARA, très fatigué se serait endormit entre-temps. C’est ce moment que son « visiteur » choisira pour sortir en entre baillant pour des fins personnelles la porte. Il reviendra sur ses pas pour piquer 400 mille euros. Au réveil le matin, Ousmane a été surpris de constater que la valise était ouverte. Après vérification, il a constaté la disparition  de 400 mille euros. Il a alors demandé à un de ses proches, Mama Bathily si quelqu’un était rentré dans sa chambre après le départ de Ila. On lui fera savoir qu’effectivement  Ila était revenu , prétextant avoir oublié sa ceinture de protection.

Depuis, une plainte a été portée contre Ila  à la police et au tribunal. Il nie tout,mais sera conduit sous bonne escorte au lycée de Bamako-Coura ,pour des besoins d’enquête. Du coté du tribunal de la commune II , s’installe alors une atmosphère de suspicion entre le plaignant et ceux en charge du dossier. Ila sera libéré sur la demande expresse de celui-là même qui l’a placé entre les quatre murs de la prison . finalement les juges accèderont à la demande du plaignant plus intelligent.  Il fallait que le prévenu sorte de son lieu de détention pour qu’il se décide à utiliser la somme soustraite frauduleusement. Une fois libre , Ila n’attendra pas longtemps pour utiliser le bien mal acquit . Il sera dès sa relaxe pris en filature. Au bout de trois mois , Ila s’achète des maisons à des millions de Frs, des parcelles , s’octroie à la surprise de ses proches une voiture de luxe de marque RAW 4 ,fait cadeau à sa femme d’une voiture haut de gamme . L’homme fera coudre ses habits au Sénégal voisin. C’est des colis de 36 boubous qui sont réceptionnés du Sénégal. Ces nuits sont consacrées au casino où il joue et perd un à deux millions sans remords et en présence des flics mis à ses trousses. Il va jusqu’à offrir une voiture Honda à une copine. D’autres recevront des motos et cadeaux divers.

Après s’être rassuré que le voleur était  Ila, le plaignant revient à la charge pour demander qu’on l’arrête. Lui et les juges ne s’entendront pas sur la question. Conscient qu’il ne sera pas remis au trou par les juges de la commune II, le plaignant saisi alors le Procureur général près la cour d’appel et L’Avocat général pour vol et pour mauvais traitement du dossier .Ceux-ci sidérés ont dessaisi le tribunal de la commune II de l’affaire.

Les éléments de la BR du 3ème sont sollicités pour mettre le grappin sur ce grand voleur. Au moment de la perquisition du domicile du malfrat son ami le chef d’agence de la BRS  Madani Sylla aurait demandé à l’inspecteur de police Papa de le garder à la place d’Ila. Selon des informations reçues Madani Sylla serait entrain de salir certaines de nos plus hautes autorités. Serait- il un grand complice dans cette affaire de blanchissement d’argent ? Qu’est ce qui se cache derrière tous les agissements du Chef d’Agence de la BRS  ? Nous y reviendrons dans notre prochaine parution.

Youma

Top