Actualité articles

Mali: l’un des suspects de l’attentat de Bamako abattu par la police

Mali: l’un des suspects de l’attentat de Bamako abattu par la police

A Bamako, au Mali, les forces de sécurité disent avoir abattu l’un des suspects de l’attentat du vendredi 6 mars contre le bar La Terrasse. Une attaque qui avait fait cinq morts, dont un Français, un Belge et trois Maliens, et revendiquée par le groupe al-Mourabitoune dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar. Selon le ministère malien

Communiqué final de la réunion de Kidal: La CMA dit Non à Alger 5 et récuse la médiation algérienne

Le Communiqué: La coordination des mouvements de l’Azawad / CMA, après une large consultation des différents organes des mouvements, de l’aile militaire, des organisations des cadres et des populations de l’Azawad informe la médiation, le conseil de sécurité ainsi que l’opinion internationale, qu’elle ne paraphera pas, en l’état actuel, le projet de texte d’accord issu du

ALERTE: une fusillade à Bamako fait au moins quatre morts, dont un Français et un Belge

Une fusillade a éclaté dans le restaurant «La terrasse» à Bamako. Un ressortissant Français et un Belge ont été tués, ainsi qu’un policier malien et une quatrième personne qui gardait une propriété voisine. Deux autres ressortissants européens pourraient être touchés. Le restaurant se trouve dans le quartier de l’hippodrome, dans une rue animée de la

Nord du Mali: 7 casques bleus blessés à Tabankort

Les circonstances officielles de l’incident sont inconnues à 9h40 GMT. Sept soldats de la force onusienne déployée au Mali (Minusma) ont été blessés, dans la nuit de dimanche à lundi, à Tabankort, localité du Nord Mali, a appris lundi  Anadolu auprès du secrétaire générale du Gatia ( Groupe d’autodéfense touareg Imrad et alliés), Fahad Ag Almahmoud.

Boycott de la table ronde sur les pourparlers inter maliens : Quand l’Opposition se trompe de stratégie

L’opposition qui a justifié son boycott par un manque de considération de la part du Gouvernement, s’est dite sidérée par le mépris dont elle a fait l’objet dans une correspondance qu’elle a adressée le 14 Janvier 2015 au Président de la République l’invitant à tenir une concertation avant la reprise des négociations inter-maliennes. Cet extrait

Alger : Reprise des négociations sur fond de tension

A Alger, alors qu’une rencontre officielle devrait avoir lieu demain entre les trois parties du conflit au Nord, sous la houlette de la médiation, les affrontements se poursuivent sur le terrain, notamment dans les alentours d’Annefis. La plate-forme accuse les groupes armés de la coordination « d’attaquer » ce vendredi ses positions en violation du cesse-le-feu. La

Top