Fin de cavale pour un membre du commandos de la « Terrasse »

La Force spéciale de la Sécurité d’Etat a procédé à la neutralisation du terroriste Mohamed Tanirou Cissé, née vers 1993 à Moudakan, dans le cercle de Bourem, coauteur de l’attentat perpétré, la semaine dernière, au niveau du restaurant « La Terrasse »et qui a causé la mort de cinq personnes et plusieurs blessés. C’était  au cours d’une opération effectuée dans la nuit du jeudi  au vendredi 13 mars 2015, à Banankabougou.

En effet,  six jours d’intenses investigations menées par des agents de la DGSE ont abouti à la localisation et l’identification de Mohamed Tanirou Cissé comme le motocycliste contrôlé par la patrouille de police et auteur du jet de grenades ayant causé la mort de l’agent de sécurité.
Beaucoup d’indices, dont l’attestation de vente de la moto et les descriptions physiques des témoins et des éléments de la police ont conduit les agents de la SE à la localisation du terroriste retranché dans un appartement au sein de grand immeuble située à 400 mètres de la brigade territoriale de gendarmerie sur la voie qui passe devant le Komoguel.
C’est ainsi que, hier soir, aux environs de 23 heures, l’opération d’arrestation a été lancée par un détachement d’intervention de la DGSE qui prit soin d’évacuer discrètement les familles voisines de la cible puis boucler le périmètre d’intervention, avant de sommer le malfrat à se rendre.
Le terroriste refusa d’obtempérer. Il se retrancha au fond de sa chambre, dont il avait piégé l’entrée par une grenade. Au terme de plus de 2 heures d’échanges de coups de feu, Mohamed Tanirou Cissé fut mortellement atteint par les éclats de sa propre grenade. Transporté d’urgence à l’hôpital Gabriel Touré, le terroriste succomba par suite de ses blessures. Alors que 4 éléments des forces spéciales de la SE ont été blessés  par des fragments de grenades.
Une fouille de sa chambre a permis de récupérer un fusil d’assaut AK-47 et plus de 700 munitions de guerre dont les numéros de série correspondent à celles retrouvées lors du démantèlement  du camp d’entrainement djihadiste dans la forêt du Mandé derrière Samanko.
 M KONATE, Maliweb.net – Voir L’article original sur Maliweb

Top