Désigné hier chef de file de l’opposition : Voila ce dont Soumaila va désormais bénéficier

Comme attendu, Soumaila Cissé a été choisi hier chef de file de l’opposition. Cette intronisation a eu lieu au siège de son parti, l’URD, la formation de l’opposition la mieux représentée à l’assemblée nationale. Conformément à la nouvelle Loi p13 de la loi numéro 2015007 du 4 mars 2015 portant statut de l’opposition politique, le challenger du président, Ibrahim Boubacar Keïta lors de la présidentielle de 2013, bénéficiera d’avantages et privilèges importants.

C’est désormais officiel : Le président de l’Union pour la République et la démocratie (URD), l’honorable Soumaila Cissé a été désigné, hier, à l’issue d’une réunion extraordinaire par les militants du parti chef de file de l’opposition politique. Conformément à 2015007 du 4 mars 2015 portant statut de l’opposition politique  adopté à une large majorité en février dernier par l’Assemblée nationale, le challenger du président, Ibrahim Boubacar Keïta, bénéficiera d’avantages et privilèges importants.

Selon le texte, le statut de chef de file de l’opposition élève son titulaire au rang de ministre au plan protocolaire. Il lui confère également les mêmes avantages et prérogatives que le 1er vice-président de l’assemblée.

Aussi, souligne le président du groupe parlementaire de l’opposition Mody Ndiaye  » Il s’agit de mettre l’opposition dans la situation de pouvoir tenir convenablement ses réunions, de faire ses concertations et de fournir ses rapports. C’est ça l’élément le plus important. Et d’une seule voix, on aura de temps en temps les avis de l’opposition qui seront partagés avec la majorité et avec le président de la république. »  Il est également censé avoir un accès libre et équitable aux médias et peut profiter d’avantages spécifiques tels que des frais de représentation ou la mise à disposition d’un chef de cabinet, d’un secrétaire ou encore d’un chauffeur. Il est considéré comme l’interlocuteur privilégié du pouvoir exécutif et peut demander à être reçu ou convoqué par le président de la République et le Premier ministre. Il bénéficie, en fonction des pays, d’un siège ou de bureaux, reçoit des fonds de fonctionnement prélevés sur le budget national, et occupe une place de choix dans le protocole d’État.

Nabila

L’Indicateur du renouveau

Top