Basket-ball, phase inter-ligues : Le CBD et ATAR conservent leur titre

BASKET-Le tournoi inter-ligue qui s’est achevé dimanche à Mopti, a permis à 6 équipes masculines et féminines de valider leur ticket pour le Top 12. Chez les dames, il s’agit de l’Atar club de Kidal, du Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (CBD), de l’USM de Koutiala, du Soni de Gao, du Débo de Mopti et du Sigui de Kayes. Deux équipes sont restées à quai : Alfarouk de Tombouctou et le Biton de Ségou. L’USM de Koutiala a réalisé un parcours sans faute et aurait pu prétendre à la première place si elle n’avait perdu sur tapis face  au Soni de Gao pour avoir aligné une joueuse non qualifiée. L’équipe de la capitale de l’or blanc a impressionné tout le monde dans la Venise par la qualité de son basket. Malheureusement, la sanction de la commission de discipline a privé les Koutialaises de la première place du podium.

Chez les garçons c’est le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro qui s’est taillé la part du lion en se qualifiant pour le Top 12 et en obtenant le trophée de la meilleure équipe régionale. L’équipe de la deuxième Région a également réalisé un parcours sans faute, totalisant 6 victoires en autant de matches. Derrière le CBD, on retrouve Atar club de Kidal (5 victoires, 1 défaite), l’USM de Koutiala (4 victoires et 2 défaites), le Sigui de Kayes (4 victoires et 2 défaites), le Débo club de Mopti (3 victoires et autant de défaites) et l’AFPSS de Gao (2 victoires, 4 défaites). Toutes les ligues de l’intérieur ont participé à la compétition : l’hôte du tournoi, Mopti, Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou, Kidal et Gao. Comme lors de l’édition écoulée, les joueurs de la deuxième Région ont balayé tout sur leur passage et n’ont laissé aucun doute sur leur suprématie. Les jeunes koulikorois ont mis fin au long règne du Sigui de Kayes qui n’a été que l’ombre de lui-même lors de cette 14è édition des inter-ligues.

Le Biton de Ségou fut la première victime du CBD qui a fait parler la poudre devant les Ségouviens battus 56-17, soit 39 points de différence. Lors de leur deuxième sortie, les jeunes Centristes infligent une nouvelle correction au Sigui de Kayes étrillés 75-25. Contre Alfarouk, Mohamed Paré et ses coéquipiers feront encore mieux : ils l’emportent 92-20. Lors de l’avant dernière journée les Koulikorois retrouvent l’autre favori de la compétition à savoir Atar club de Kidal.

Le match sera serré, mais au finish, le CBD s’impose 51-40. Ce jour, les Centristes perdent les trois premiers quart temps mais se ressaisissent au dernier quart temps pour coiffer leurs adversaires au poteau. Une victoire synonyme de sacre pour les Koulikorois. «Nous étions venus pour défendre notre titre on a eu satisfaction puisqu’on retourne avec le titre de meilleure équipe régionale, commentera le pivot du CBD, Mohamed Paré. Maintenant nous allons continuer à travailler dans la perspective du Top 12 et notre objectif est d’atteindre les Play off. Tous ces résultats sont le fruit de longues années de travail. Nous remercions tous nos supporters et les dirigeants du centre, principalement notre coach qui a su nous galvaniser au bon moment contre Atar club de Kidal», ajoutera Mohamed Paré.Tirant le bilan de la compétition, le président de la commission chargée des compétitions de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Seydou Maïga dira que le niveau général du tournoi est satisfaisant. Toutefois, remarque-t-il, le niveau des garçons est légèrement plus élevé que celui des filles. «Nous exhortons les responsables de ligues et les entraîneurs à redoubler d’efforts dans la formation des jeunes.

Les fondamentaux du basket-ball ce sont les dribbles et les shoot mais ces derniers temps, on remarque que les joueurs ont des difficultés dans ces exercices», conclura Seydou Maïga.

Pour le secrétaire général-adjoint de la fédération, Mady Moussa Doumbia «l’une des satisfactions de cette phase inter-ligues, c’est la confirmation de certaines équipes comme le CBD et Atar club et la montée en puissance de l’USM de Koutiala qui a gagné toutes ses rencontres. Koutiala a surpris tout le monde en faisant un parcours sans faute», soulignera l’ancien arbitre international.

Envoyés spéciaux

D. COULIBALY

O. DIOP

Top