CAMPAGNE AGRICOLE 2010-2011, L’espoir renaît à Sikasso

Le ministre de l’Agriculture, Aghatam Ag Alhassane, a visité du mercredi 25 au 26 août, des champs de coton, de maïs, de riz et de sorgho dans la région de Sikasso. L’aspect des zones de culture dans la région est plus satisfaisant cette année que l’année dernière à la même période.

De Bougouni à Sikasso en passant par les villages de Klé-Sokoro, Chobougou, Niamala et Ifola, le ministre de l’Agriculture Agahtam Ag Alahssane, accompagné d’une forte délégation, a visité des centaines d’hectares de champs de coton, de maïs, de riz et de sorgho. Les cultures ont beaucoup avancé dans ces zones. L’aspect des champs est partout satisfaisant. La plupart des cultures ont atteint les stades de la maturité.
A Klé-Sokoro où le ministre a visité les champs de coton et de maïs, les producteurs ne cessent de rendre grâce à Dieu pour la bonne pluviométrie et remercier l’Etat pour la subvention de l’engrais dont les effets bénéfiques sont palpables.
« Cette année, on est très heureux. L’hivernage s’est installé à temps. Il pleut régulièrement. En plus de tout cela, l’Etat nous a facilité l’accès et le prix de l’engrais. S’il continue à pleuvoir jusqu’en octobre, on aura plus de rendement cette année que l’année dernière », a laissé entendre Lalama Diakité, producteur.
Aminata Diakité a expliqué que « l’année dernière, nous avons eu beaucoup de céréales. Cette année, on espère qu’on fera plus de succès que la campagne précédente parce que l’aspect des champs est meilleur cette année que l’année dernière ».
Lors de sa visite à Chobougou, les parcelles de riz de bas-fonds et de riz Nérica de la coopérative des femmes de cette localité ont attiré l’attention du ministre. Il n’a pas manqué d’offrir une enveloppe à « ces braves femmes ».

Le Mali nourrit deux pays voisins
A Niamana, les champs de Bakary Togola, le président de l’Apcam, ont été visités par le ministre. M. Togola dispose de 100 ha de riz gambiaca et autant pour le riz Nérica.
Selon Bakary Togola, « les résultats de la campagne dans l’ensemble sont bons. S’il y a un problème cette année, c’est le problème de l’écoulement des surplus et des semences. L’année dernière, on disait qu’il n’y a pas de riz sur le marché. Cette année, les producteurs ont du riz en vrac, mais ils ne parviennent pas à écouler leur stock. Il y a également des stocks de semences de riz Nérica qui n’ont pas pu être vendus » .
Le problème d’écoulement de semence se pose également à Ifola, un village situé à 35 km de Sikasso. Dans ce village, le ministre et sa délégation ont visité la parcelle de riz Nerica de Youssouf Diallo.
Aghatam Ag Alhassane a encouragé les producteurs à produire davantage. « L’année dernière, Dieu nous a donné la chance d’avoir beaucoup de céréales qui ont été exportées dans deux pays voisins. Le PAM a acheté 1000 tonnes de céréales pour le Niger. Donc, je ne peux rien dire que de vous encourager à continuer à produire. Le pays n’a pas assez de moyens, mais il est en train de faire ce qu’il peut pour les producteurs. Les choses vont changer », a dit le ministre.
La tournée a pris fin dans la 3e région par la visite des champs de maïs, de riz, de sorgho, de mil et de coton dans le cercle de Koutiala.
Sidiki Doumbia
(envoyé spécial)

 

Top