Promotion de la musique : Le PADESC donne un orchestre complet à l’INA

altStructure de formation relevant de la Direction nationale de l’action culturelle, l’Institut national des arts du Mali (INA) souffrait d’un besoin de matériels de musique. Dans le souci de maintenir la réputation de cette école, connue pour avoir donné de très grands musiciens au Mali, le ministère de la culture, à travers le Programme d’appui au développement économique et social de la culture (PADESC) vient de doter l’INA d’un orchestre complet.

 

Sous la présidence de Mohamed El Moctar, ministre de la culture, la salle de spectacle de l’INA a abrité, le 11 août 2010, une cérémonie de remise de matériels de musique. Pour le compte du volet « renforcement des capacités du ministère de la culture », le PADESC financé par l’Union européenne dans le cadre du 10ème FED, l’INA a reçu un orchestre complet d’une valeur de 14 850 780 FCFA. Dans sa présentation des instruments composant l’orchestre, Boubacar Hama Diaby, coordinateur de l’Unité de gestion du PADESC a indiqué qu’il est composé de 3 guitares, de 2 saxophones, d’une flûte, d’une trompette, d’une orgue, d’un mixeur, d’une dizaine de microphones, de 4 haut parleurs et de plusieurs types d’amplificateurs pour les différents instruments. En recevant ce matériel, Mme Fofana Aminata Djombana, Directrice générale de l’INA, s’est engagée pour sa bonne utilisation. Elle a estimé que ce geste est de nature à pousser les élèves de son établissement à donner le meilleur d’eux-mêmes. Mieux, la Directrice a interpellé la section musique de l’INA à donner des résultats à hauteur de souhait, pour la simple raison qu’en moins d’un an elle a reçu deux orchestres complets. Le représentant de l’Union européenne à la cérémonie a estimé que la musique au Mali représente un secteur qui mérite d’être accompagné. Il a estimé que l’équipement des artistes est la condition sine qua non pour mettre en exergue le potentiel inépuisable du pays. Pour sa part, le ministre de la culture a salué l’étroite collaboration entre le Mali et ses partenaires, notamment l’Union européenne. Il a exhorté les étudiants de l’INA à redoubler d’effort dans le travail. Il a estimé que l’INA mérite ce matériel après une année bien remplie. Et, pour prouver aux responsables chargés de la promotion de la culture que l’avenir de la musique malienne passe par l’INA, l’orchestre de l’institut, essentiellement composé des élèves de la troisième année, a fait vibrer la salle de notes musicales arrachées au nouveau matériel pour le bonheur de l’assistance.

Assane Koné

Top